Consommation d’énergie : les bons gestes pour économiser !

Consommation d’énergie : les bons gestes pour économiser !

La qualité de vie de chaque foyer est fortement affectée par les dépenses en tout genre qui augmentent sans cesse les factures de fin de mois. En changeant quelques habitudes et en prenant les meilleures décisions, diminuer, ou du moins, limiter ses besoins est pourtant facile. Les bons gestes pour réduire sa consommation d’énergie sont à la portée de tout le monde même si l’on ne possède pas d‘habitat écologique. Explications.

Le logement, le premier facteur clé à considérer !

Il n’y a pas trente-six solutions. Pour devenir moins énergivore, mieux vaut vivre dans une maison écologique. À la fois moderne et responsable, ce genre de bâtiment est spécialement conçu pour limiter cette demande primaire. Grâce à une orientation bien étudiée de son implantation, un édifice doté d’un confort thermique idéal pour chaque saison, il requiert moins d’assistance en chauffage et en climatisation. Avec des installations économiques, ce concept devient la meilleure alternative pour réduire sa consommation d’énergie. Certes, son aménagement est assez coûteux, mais l’investissement n’en reste pas moins très rentable sur le long terme. Selon le type de maison et les habitudes que l’on adopte, faire des épargnes conséquentes en fin d’année est faisable (pas moins de 400 euros). Par ailleurs, d’après le Ministère du Développement Durable, vivre dans un immeuble serait également une solution pour dépenser moins d’énergie. En effet, dans les logements collectifs, le chauffage est moins utilisé en raison de la distance de séparation des bâtiments. Un seul appareil peut suffire à faire bénéficier les appartements voisins de sa chaleur. Cependant, si l’idée de construire une maison écologique ou de vivre dans un immeuble semble impensable, adapter son logement pour réduire sa consommation d’énergie est également possible !

Transformer son habitat, une pratique tout aussi efficace !

Ici, il ne s’agit, bien entendu, pas de démolir ses fondations et de tout reconstruire. Cela deviendrait un projet très coûteux et prendrait beaucoup plus de temps et de main d’œuvre. Il suffit d’installer les bons matériels et de faire quelques ajustements d’aménagement pour diminuer ses besoins. Des travaux au niveau des murs, du toit, du plancher et des fenêtres doivent alors être adoptés dans cette voie. L’isolation reste la meilleure solution pour envisager de réduire sa consommation d’énergie. Avec la mise en place de panneaux enduits à l’extérieur de l’édifice (par collage ou par vissage), il est possible d’éliminer les ponts thermiques, conserver l’inertie et protéger les murs du bâtiment. Ce procédé est également efficace pour optimiser le plancher, mais avec des matériaux jointifs qui peuvent être plus souples (le bambou par exemple). Dans cette perspective, l’isolation de la toiture par des laines minérales ou des fibres de bois est aussi conseillée. Cette méthode semble même la plus rentable pour réduire sa consommation d’énergie. Concernant les fenêtres, la mise en place d’un double vitrage est recommandée pour avoir plus d’étanchéité à l’air et conserver l’inertie thermique de l’habitat.

 

Virer au vert, les installations à adopter à tout prix !

Bien que les transformations citées plus haut soient déjà de précieuses astuces pour limiter les besoins en chauffage et en climatisation, qu’en est-il des autres appareils électriques ? Il existe deux solutions envisageables pour cela : produire de l’énergie ou bien en dépenser le moins possible. L’utilisation des ressources naturelles reste la meilleure alternative dans ce cas. En effet, en installant des instruments écologiques (panneaux photovoltaïques, éoliennes domestiques, chauffe-eau solaires ou thermodynamique), réduire sa consommation d’énergie devient plus facile. Avec cette méthode, le recours à l’électricité conventionnelle très coûteuse peut être diminué, voire même substitué totalement. Cela nécessite toutefois un minimum de savoir-faire et de bons gestes pour optimiser ces aménagements.

La mise en place d’une toiture végétalisée est également recommandée dans ce sens pour assurer le confort thermique de la maison. En poussant encore plus loin, la valorisation de l’éclairage naturel, l’installation d’appareils basse consommation (ampoules LED par exemple) et l’emploi des matériels électroménagers en mode « éco » peuvent aussi servir. En prenant les bonnes dispositions, limiter ses dépenses et minimiser ses gaspillages en électricité sera facile. La récupération d’eau des toitures et la mise en place de la domotique restent également des procédés recommandés pour réduire sa consommation d’énergie au maximum.

 

Changer d’habitudes, les règles d’or pour épargner !

Comme mentionnées plus haut, de nombreuses alternatives peuvent être adoptées pour diminuer ses factures. Toutefois, il existe des réflexes pratiques qui ne demandent aucun effort, ni même un quelconque investissement pour économiser. Il suffit d’avoir les bons gestes pour réduire sa consommation d’énergie facilement. Voici une petite liste :

  • Pour le chauffage : l’environnement idéal de l’habitat conseillé est entre 19° et 20°C. Pour cela, mieux vaut éviter de poser des objets sur le radiateur (l’appareil risque de travailler en plein régime, cela à cause de l’absorption thermique des corps). Il ne faut pas non plus oublier de fermer les volets la nuit et de bien aérer les pièces en journée pour économiser. Bref, le mieux c’est de se chauffer intelligemment.
  • Pour l’électricité : l’emploi des matériels catégorisés « A » est recommandé. Il faut aussi éteindre les appareils et débrancher les prises inutilisées (éviter le stand-by). Pour limiter le gaspillage et pour réduire sa consommation d’énergie, mieux vaut recourir à un instrument électrique qu’en cas de besoin (n’allumer les lumières que si l’on est dans la pièce…).
  • En cuisine : il est totalement déconseillé de placer son congélateur ou son réfrigérateur près d’une source de chaleur. Cela diminuera son efficacité et augmentera son temps de travail. Il ne faut préchauffer sa plaque ou son four qu’en cas de nécessité. Mieux vaut aussi entreprendre la réparation de ses fils défectueux, faire l’entretien du filtre de son lave-vaisselle et le nettoyage des joints de son réfrigérateur de temps en temps.
  • Dans la douche : économiser de l’eau contribue également à réduire sa consommation d’énergie. En effet, en remplaçant les bains par les douches, il est possible d’épargner jusqu’à 100 euros par an. Il suffit aussi d’avoir le réflexe de l’utiliser que pendant le rinçage du corps (couper l’eau quand on n’en a pas besoin).

A lire également

Quel est le prix d’une maison écologique
Les nouveaux matériaux écologiques
Tout savoir sur la rénovation énergétique pour maisons individuelles
Changer son chauffage pour faire des économies
Définition de la maison écologique
Comment bénéficier de la prime rénovation énergétique
Tout savoir pour refaire son isolation