Transport écologique, quelques bonnes raisons d’y adhérer !

Transport écologique, quelques bonnes raisons d’y adhérer !

Aujourd’hui, utiliser un système de locomotion bien défini est important, voire incontournable dans la vie quotidienne. Que cela soit pour aller au travail, pour faire ses courses ou même pour faire une visite de routine chez le dentiste, il faut toujours se déplacer. Différentes possibilités se présentent en ce moment pour cela. Évidemment, la marche reste la façon la plus simple pour se mouvoir et de réduire son empreinte carbone… mais pas forcément la plus pratique ! Dans tous les cas, rien de vaut un transport écologique pour voyager. Nous allons découvrir pourquoi dans cet article.

Une question de responsabilité envers l’environnement

Depuis des années, l’homme ne cesse d’exploiter la nature sans états d’âme. Il devient alors primordial de peser nos actions présentes pour qu’il ne soit pas trop tard. En effet, avec le réchauffement planétaire qui se fait ressentir de jour en jour, il est de plus en plus urgent de limiter ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

D’après certaines études, les systèmes de locomotion représentent environ 20 % de la production de ces fameuses particules qui nuisent à la planète. Ainsi, opter pour un transport écologique pour ses déplacements revient à minimiser ses actions néfastes sur la nature. Rappelons à titre d’information que le dioxyde de carbone reste le gaz le plus en cause dans cette perspective. C’est également le polluant le plus dégagé par les locomotions conventionnelles modernes. L’avion, par exemple, peut générer jusqu’à 350 g de CO2 par kilomètre et par individu. La voiture, quant à elle, émet environ 170 g de CO2/km (prenons également en compte les avantages du covoiturage). Les voyages en bateau ainsi qu’en le bus, pour leur part, produisent près de 60 g de CO2/km et le train moins de 10 g de CO2/km. Voilà pourquoi l’emploi d’un transport écologique prend tout son sens.

Transport écologique : un choix pour la santé et la praticité

Selon les résultats de plusieurs recherches, l’homme moderne marche de moins en moins. Pourtant, cette activité est très importante pour rester en forme et pour prévenir certaines maladies. En général, il faut effectuer environ 10 000 pas par jour alors que les gens d’aujourd’hui n’en font qu’à peu près 7 525 en moyenne. Par ailleurs, ce mode de transport écologique est plus pratique pour faire des allers-retours à courte distance (entre 300 mètres et 3 kilomètres). En effet, en marchant ou en utilisant un vélo, il est tout à fait possible d’effectuer ce genre de trajet sans avoir à subir l’attente du bus, à sortir sa voiture ou à s’entasser dans les embouteillages. Ils peuvent alors devenir très avantageux temporellement dans cette perspective. Comptant uniquement sur la force humaine, ces systèmes de locomotion sont plus libres et plus sûrs. Par ailleurs, du point de vue énergétique, le vélo et la marche restent les transports écologiques les moins consommateurs au monde, mème si l’on observe le développement de voiture écologique, peu polluantes et qui donnent lui à l’obtention d’une prime pour voiture écologique.

Une option économique dans tous les fronts

Contrairement à un dispositif de locomotion standard et traditionnel, les alternatives de déplacement « vertes » ne sont pas énergivores. Elles représentent une solution intelligente pour épargner plus, tout en polluant moins la planète. En effet, outre sa capacité à n’émettre aucun GES, un transport écologique ne consomme pratiquement pas de carburant. La marche est totalement gratuite et naturelle. Se déplacer à vélo ne nécessite pas beaucoup d’argent en termes d’entretien. Et en faisant ses courses avec, on fait logiquement des économies en achetant que ce que l’on peut porter. La voiture hybride et le train électrique, par contre, ont besoin de l’énergie noble pour pouvoir fonctionner correctement. Cependant, cette source motrice est moins onéreuse que les carburants fossiles des véhicules standards. Par ailleurs, les moyens de locomotion en commun (métro, bus…) sont également très économiques compte tenu du prix abordable du ticket de trajet, surtout pour les déplacements à longue distance. Il faut aussi remarquer que dans certaines régions, le transport écologique est très recommandé, voire même financé. Il peut alors arriver que voyager dans ce genre de véhicules soit totalement gratuit. Pourquoi ne pas vous renseigner dans votre commune ?

Une perspective d’avenir et de modernité

Avec le réchauffement de la planète, l’utilisation d’appareils polluants devient de plus en plus réglementée par le gouvernement depuis un certain temps. Il ne faut pas considérer ce changement comme une mauvaise idée d’autant plus que les énergies fossiles commencent à s’épuiser. Trouver des solutions efficaces et durables est primordial pour faire face à cette transition inévitable. Dans cette perspective, l’utilisation du transport écologique semble incontournable dans ce cas. Par ailleurs, les nouvelles recherches et les dernières découvertes tendent toutes dans cette même direction. On peut citer par exemple le remplacement des carburants classiques par le bioéthanol et les sources d’énergie moins polluantes (diester, électricité…). Les géants de l’automobile et les grands constructeurs suivent également cette tendance en préférant l’hybride et en éliminant petit à petit le diesel. Il est même possible d’assister à une pseudo-course pour fabriquer le meilleur transport écologique avec les dernières découvertes mondiales sur ce domaine. À titre d’exemple, il est difficile de ne pas mentionner les œuvres chez Tesla et le nouveau train à grande vitesse par lévitation magnétique de la Chine.

Une multitude de choix à la clé

Pour l’heure, la transition énergétique se fait progressivement bien qu’il y ait déjà eu une certaine accélération depuis quelques années. Pour pouvoir se déplacer sans causer du tort à l’environnement, il suffit de prendre en compte certains critères : le prix et le temps à dépenser. En considérant toujours ces points, il sera facile de faire le choix de son transport écologique. Ainsi, il suffit de se poser les bonnes questions. Est-ce que le vélo pourra faire l’affaire pour aller au travail ? Le tramway serait-il le plus judicieux pour rendre visite à sa famille ou bien faut-il opter pour le bus ? Que choisir, entre l’avion et le train pour ses vacances ? A vous de jouer !

 

A lire également

Qu’est-ce qu’un habitat écologique ?