Maison écologique, retour sur la définition

Maison écologique, retour sur la définition

Lorsqu’on prête attention aux maisons qui ont été récemment  construites, on remarque que beaucoup suivent les normes d’un « habitat écologique ». En effet, cette mode de construction est en vogue mais elle est plus qu’une simple tendance : derrière la construction d’une maison écologique se trouvent de nombreux avantages que ce soit pour l’environnement, pour la santé ou encore pour le confort. Que signifie exactement ce concept ? Dans un premier temps, voyons une brève définition d’une maison écologique. Ensuite, nous verrons les caractéristiques d’un foyer écologique.

Qu’appelle-t-on maison écologique ?

La maison écologique est une maison qui, comme son nom l’indique, prend en compte les normes de l’environnement. C’est également une maison qui se doit de diminuer au maximum sa consommation en énergie non renouvelable et la remplacer par des énergies renouvelables.

Elle n’est pas seulement écologique dans le sens où les appareils qui y sont installés consomment moins d’énergie non renouvelable, mais les matériaux utilisés pour sa construction contribuent également à une amélioration de la consommation d’énergie.

La construction de ce genre d’habitat est particulièrement réalisée dans le but de contribuer à la préservation de l’environnement et à la santé des personnes qui y vivent et cet acte est fortement motivé par le gouvernement et les organisations visant à la protection de l’environnement. C’est pourquoi, les personnes qui réalisent une construction de maison écologique, ou plus précisément, une rénovation écologique sont récompensées par des aides financières telles que le CITE, l’éco-PTZ ou l’éco prêt à taux zéro ou encore la prime coup de pouce, etc.

Définition d’une maison écologique : ses caractéristiques

  • Respecte les normes de la RT 2012 : Depuis le Grenelle de l’environnement qui a eu lieu en 2007, des réglementations thermiques (RT) ont été établies pour améliorer la construction de maisons. La dernière fut celle de 2012, et limite la consommation d’énergie primaire à 50kWhep/m²/an. Une maison écologique se doit donc de suivre ces normes, a minima.
  • Matériaux de construction :

Le choix des matériaux utilisés est important dans la mesure où pour la construction des maisons habituelles, on peut avoir tendance à utiliser des matériaux qui sont difficilement renouvelables ou qui ne sont pas efficaces pour l’inertie thermique. Il est par exemple préférable d’utiliser du bois car il est plus apte à retenir la chaleur. Vous pouvez par exemple utiliser le bambou étant donné qu’il pousse plus vite par rapport aux autres arbres, ou encore de la terre car elle n’est pas en voie de disparition.

  • L’orientation de la maison :

Il est également conseillé de choisir un emplacement bien étudié de la maison : un endroit facilement atteint par le soleil et où il peut facilement pénétrer, spécialement pendant les périodes froides. L’emplacement d’une maison tournée vers le Sud, par exemple, est très conseillé car le soleil aura la possibilité de mieux réchauffer les pièces ainsi que les panneaux photovoltaïques en hiver.

  • L’isolation thermique : lors d’une construction ou une rénovation de maison écologique, l’une des choses les plus importantes à considérer est l’isolation. L’isolation c’est le fait de placer une membrane sur certaines parties de la maison dans le but de réduire les transferts de chaleur entre l’intérieur de la maison et l’extérieur. Il existe deux sortes d’isolations : l’interne et l’externe. On peut donc faire plusieurs travaux d’isolation :
    • L’isolation de la toiture
    • L’isolation des murs
    • L’isolation des combles et des greniers non aménagés ou perdus.
    • L’isolation des sols
    • L’isolation des parois de la maison

Les matériaux pouvant être utilisés seront : la laine de verre, les polystyrènes extrudés, les polystyrènes expansés, la laine de roche, la laine de bois, ou encore d’autres matières plus naturelles comme l’ouate de cellulose, les fibres de bois, le liège, etc.

  • L’utilisation de sources d’énergie renouvelables: même si très peu de gens en sont conscients, la plupart d’entre nous savons que l’énergie non renouvelable est en train de complètement s’épuiser. Pour y remédier, vous pouvez envisager d’installer :
  • Des panneaux photovoltaïquesutilisant du silicium ou les panneaux à couches minces. Ces panneaux peuvent remplacer l’électricité dans plusieurs domaines et ils sont obligatoires selon la RT 2012.
  • Les panneaux solaires pour l’énergie thermique : ils sont surtout employés pour alimenter de l’eau chaude sanitaire (ECS) dans les foyers. Leur présence sur une maison écologique permettent une meilleure préservation de l’environnement car ils limitent le taux de gaz à effet de serre émis.
  • L’énergie éolienne : l’utilisation des éoliens (micro-éolien ou petit éolien) est fortement conseillée dans les régions où le vent est plutôt fréquent. Cette énergie peut remplacer celle de l’électricité.
  • Le système de chauffage et d’eau chaude : le chauffage habituel peut très bien être remplacé par des chauffages plus « écologiques », plus efficaces dans la réduction de consommation d’énergie. Le poêle à granulés par exemple, est un mode de chauffage très économique et le combustible employé provient de la biomasse. Ce type de chauffage permet tout aussi de produire de l’eau chaude, en plus de sa capacité à chauffer la maison.
  • La ventilation : pour ce qui est de la ventilation, les ventilations mécaniques (VMC simple flux ou VMC double flux) sont plus appropriées. Elles permettent une purification de l’air à l’intérieur de la maison en aspirant l’air extérieur. Les VMC permettent également de limiter l’humidité et les odeurs présentes dans les pièces. Il est donc plus préférable de le placer dans le salon ou la cuisine, etc.

L’installation de ce système dans une maison écologique est bénéfique pour la santé car elle limite la pollution de l’air, ce qui empêche toutes sortes de maladies respiratoires.

  • Quelques gestes minimes mais importants :

Si on veut vivre dans une maison écologique qui répond totalement aux normes et coller à la définition d’une maison écologique, certains gestes sont importants pour limiter la dégradation de l’environnement comme :

  • Le recyclage et le compostage: il est important de recycler les déchets ou les réduire en compost et ensuite les utiliser dans la plantation ou dans votre jardin potager.
  • L’utilisation de toilettes sèches : elle réduit la consommation en eau, car la toilette sèche n’en nécessite absolument pas. Les excréments peuvent ensuite être compostés et réutilisés.

A lire également

Quel est le prix d’une maison écologique
Comment économiser sur sa consommation d’énergie
Tout savoir sur la rénovation énergétique pour maisons individuelles
Changer son chauffage pour faire des économies
Les nouveaux matériaux écologiques
Comment bénéficier de la prime rénovation énergétique
Tout savoir pour refaire son isolation